Réussir une recette quand t’es une maman

En noir = Voici comment une recette est décrite dans un livre de recettes et/ou sur le site internet d’un cuisinier :

En rouge = Voici comment réaliser la même recette en tant que maman :

Ingrédients

Carbonara

  • 375 g (3/4 lb) de tagliatelles aux œufs (ça va être du spagat’, les tagliatelles n’étaient pas en spécial cette semaine)
  • 225 g (1/2 lb) de tranches de pancetta d’environ ½ cm (1/4 po) d’épaisseur, coupées en lardons (woooo monsieur le fancy! Du bacon, ça va faire en masse la job! Moins cher, et on peut passer le reste du paquet le samedi matin avec des œufs #winwin)
  • 1 petit oignon, haché
  • 30 ml (3 c. à soupe) d’huile d’olive
  • 4 œufs
  • 375 ml (1 ½ tasse) de fromage parmigiano reggiano râpé (le Kraft que j’ai dans le fridge ça fait-tu pareil?)
  • Sel et Poivre

Connaissez-vous Little Yogi Company?

Je n’ai pas souvent eu de crush en mode pour une compagnie en particulier. J’y vais aux coups de cœur, un morceau à la fois. J’aime aussi trouver de petites merveilles sur le net. Ok!! Je me confesse, j’ai un problème d’achats compulsifs de vêtements pour moi-même, on s’entend que ça ne s’est pas amélioré avec la venue de ma poulette. Par hasard, j’ai fait la connaissance d’une merveilleuse compagnie de chez nous qui m’a rendu totalement accro : Little Yogi Company. Elle est bien rapidement entrée dans ma vie et dans mon cœur. J’attends les nouveautés avec impatience, j’ai peur d’en manquer un… une vraie toxico de l’EVO!!

Laissez moi vous la présenter.

Des vacances juste nous deux

Pour la deuxième année consécutive, mon amoureux et moi partons une semaine en vacances sans notre garçon. Bien que ma culpabilité de #mamanpoule me ronge depuis que les billets d’avion sont achetés, je suis tout aussi excitée à l’idée de découvrir un nouveau pays et une nouvelle culture, mais surtout de redécouvrir mon couple. Cette petite semaine en amoureux est tellement la meilleure chose qui puisse nous arriver!

Attention : danger!

Le monde, que dis-je, la vie regorge de danger.

Comment mettre en garde notre fils de 2 ans et demi des dangers qui le guettent, sans lui faire peur et lui créer des angoisses? Comme lui expliquer que le feu, c’est dangereux, sans qu’il en ait une peur maladive? Qu’il doit toujours tenir la main d’une grande personne, quand on sort, mais pas celle d’un inconnu (ça, c’est un autre sujet dont je parlerai un de ces jours…)? Et de ne pas aller jouer dans la rue? Je vous partage ici quelques-uns des trucs qu’on a mis en pratique chez nous.

Un livre qui fait du bien

En août prochain, mon fils fera ses premiers pas à la maternelle. Le même mois, ma fille ouvrira pour la première fois les portes de l’école pour prendre part à la classe de passe partout. SHIT que ça va VITE! J’ai l’impression que c’était hier que nous partions en amoureux accoucher de ces beaux enfants.

Bin oui, chu plate…

Je le sais bien qu’au fond de toi tu me trouves plate. Ton non-verbal, comme ton verbal, à l’occasion, me le font sentir. Que ce soit durant un souper de fête ou une soirée entre filles, je les comprends les sous-entendus.

Tsé, quand j’étais plus jeune, principalement avant d’avoir des enfants, j’étais une party animal effrénée! Toujours game pour sortir, m’amuser, danser ou boire quelques verres, j’étais all-in. Des souvenirs de belles soirées ensemble, mon imaginaire en regorge… Pour celles dont on se souvient!

La plus forte, c’est ma mère

J’ai pour ma maman une immense admiration. Celle qui m’a donné la vie, ma maman poule à moi n’a pas eu la vie la plus facile qui soit. Je vous épargnerai les détails qui font partie de son passé à elle, mais mettons qu’elle est loin d’avoir eu la belle vie rose et facile. Et malgré cela, elle a donné la vie à 2 reprises. Mon grand frère et moi avons eu la chance de tomber sur elle comme maman poule. Ma maman c’est simple, elle est simplement parfaite comme elle est. Elle a le cœur immense et ferait n’importe quoi pour ses enfants. Je reste à 5 h de route de chez elle et malgré cela, et le fait que j’ai 33 ans, si je l’appelle et ce peu importe l’heure de la journée, pour lui dire que je ne vais pas très bien, je sais que dans la journée même, je verrai son auto dans mon entrée, histoire de venir prendre soin de moi, sa petite poulette. Comme quoi on reste maman toute notre vie!

Maman, je t’aime

Ma mère était une femme douce, aimante et sans malice. Une femme généreuse et extrêmement travaillante. Ma mère aimait rire et nous faire rire. Elle était une mère et une épouse attentionnée, remplie d’amour pour mon père, mon frère et moi. Ma mère avait hâte d’être grand-mère pour cajoler de nouveau et revivre une partie de sa vie au travers nous.

Ma mère était belle, si belle et elle l’est encore aujourd’hui. Ma mère n’est plus celle que nous avons connue. Elle est plus directe, sans filtre et sa patience légendaire n’est plus, mais tout ça, ce n’est pas de sa faute. Ma mère a été victime d’une crise cardiaque il y a 12 ans maintenant. Un accident qui lui a laissé des séquelles au cerveau. Ma mère n’a plus de mémoire à court terme, elle ne se souvient plus de ce qui s’est passé dans sa vie la semaine dernière, il y a deux jours ou même il y a quelques minutes.

Ode à ma grand-mère

Ma grand-mère n’est pas que la mienne; elle est ta grand-mère, ma grand-mère, notre grand-mère. Elle est réputée internationalement pour être la nôtre (j’exagère à peine). Tous ceux qui la connaissent la prénomment même ainsi : «Grand-mère». Et avec les années, moi, je l’appelle tout simplement «Ma p’tite Grand»… Tu trouves que ça sonne bizarre? Pour moi, c’est juste commun et rempli d’amour.

Devenir une mère

Devenir une mère, ça te pousse soudainement à faire certains deuils, comme celui d’être maternée, d’être la fille de tes parents. Ridicule? Pas du tout! Selon moi, c’est un des plus gros chocs émotifs du chaos qui suit l’accouchement! Surtout pour une nouvelle mère… Vraiment, il y a un deuil à faire!