La vérité… toute crue!

Les enfants, c’est bien connu, ça dit la vérité…  toute la vérité…  rien que la vérité!  Mais si c’est généralement ce qu’on veut, que c’est même parfois cute, il y a aussi des fois où le malaise est palpable, ou alors où ça nous remet en question.

Le don de soi par le don de cellules souches

J’ai déjà donné du sang. Plusieurs fois. Ma fille a même déjà fait son premier don de sang dès sa naissance par le don de sang de cordon (mon fils aussi, mais son don n’a pas été retenu vu une trop faible quantité). Cette procédure est offerte dans certains établissements de santé même lors de césariennes comme ç’a été mon cas. D’ailleurs, je ne comprends absolument pas pourquoi ce n’est pas offert PARTOUT, dans TOUS les hôpitaux. Le but même d’un hôpital c’est de sauver des vies! Come on!

Vivianne WYBOU, la photographe

Je n’avais pas fait le lien, mais j’avais déjà vu le travail de WYBOU, elle a photographié le magnifique mariage d’une fille que je connais. Elle m’a contactée pour qu’on aille prendre un café et en regardant son travail de façon plus approfondie, j’ai constaté à quel point nous étions compatibles, professionnellement là, je suis une femme mariée! Hahaha… Blague à part, j’ai eu la chance d’être sa styliste personnelle d’un jour et de faire son analyse de garde-robe à domicile.

Sont où tes amis?

Quand j’étais jeune, j’arrivais difficilement à comprendre pourquoi mes parents avaient si peu d’amis. Moi, des amis, j’en avais tellement. Puis j’ai vieilli et j’ai compris que des vrais amis, on n’en a pas tant que ça. Tsé l’amie qui te tient les cheveux dans les toilettes du bar à 3h du matin pendant que tu régurgites ton surplus de shooters. Ben, des amis comme ça, on n’en a pas des tonnes.

SA ou MA première année de garderie

Tout le monde m’avait dit : « tu vas voir la première année de garderie, c’est la pire!!! »

Je m’attendais donc à voir ma fille malade… souvent… si  je m’étais  attendu à ça, eeeuuuh non!!!

C’est mon 6e rhume de l’année. Quand habituellement, j’en ai gros max 2 dans l’année dont un en été.

Conclusion : J’ai expulsé mon système immunitaire en même temps que mon placenta et que ma mémoire.

Ronronne avec moi

J’ai grandi avec des animaux. J’ai eu des chiens, des chats, des poissons, des lapins… J’aurais pu avoir une mini-ferme, j’aurais été comblée. Lors de mon premier vrai emploi d’été, j’ai dépensé une paye complète pour aller m’acheter un chat de race Cornish Rex. Elle a été mon bébé beaucoup trop gâtée et aimée pendant près de douze ans. Mon mini est un amoureux des animaux comme sa maman. Pour son un an, je voulais lui offrir la chance de grandir avec un chat à lui. Une collègue à moi me parlait souvent de ses petits protégés qu’elle avait chez elle et de Ronronne avec moi. Je me suis renseignée auprès d’elle, je voulais offrir une chance à un chat qui n’avait pas eu un début de vie facile.

Perdre un enfant

C’est dimanche matin et mon cadran sonne. Je me lève et me prépare à partir de la maison. En ce dimanche de printemps ensoleillé, je m’en vais donner mes sympathies. Juste à y penser, j’ai une grosse boule dans l’estomac. Je n’ai jamais rencontré le défunt. Malgré cela, c’est important pour moi d’aller offrir mes condoléances à sa maman. Une de mes anciennes collègues de travail a perdu son petit garçon de 10 mois.

Les amitiés passées

Je me questionne depuis un certain temps sur les gens qui ont passé dans ma vie disant être mes amies puis qui en sont ressortis. Sans au revoir, sans explications, juste nos chemins qui se sont séparés tout simplement avec les années. Parfois, j’ai cette impression d’être l’amie de tout le monde et de personne à la fois et ça m’attriste sincèrement. C’est même franchement pathétique comme feeling.

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants

Avant même d’avoir vu les deux lignes sur le test, je m’étais juré que jamais je n’achèterais à ma progéniture des chandails à l’effigie d’un dessin animé quelconque. Je m’étais fait la promesse que tout ce que je pouvais acheter pour vêtir bébé ne possèderait rien qui ressemble à ce que les autres enfants puissent porter. Il serait écolo mon bébé, vêtu de designs québécois et écoresponsables. Il y a bien eu les deux barres sur le test (les tests pour dire vrai puisque je n’y croyais pas). J’ai mis des vêtements écoresponsables à mon bébé. Je l’ai gardé à l’abri de la bande de chiens un peu trop populaire, jusqu’à ce jour où je suis entrée dans un magasin avec garçon qui n’avait que 2 ans.

Passer à un pas de mourir avec mon bébé de 4 semaines

Aujourd’hui ça fait un an. J’avais commencé un article quelques semaines après l’événement, mais c’était trop complexe pour moi à comprendre et donc impossible à écrire. J’ai maintenant le recul nécessaire.

C’était deux jours après mon anniversaire, ma petite et moi sommes sorties de la maison pour aller chercher mon plus grand à la garderie et j’ai entendu un drôle de craquement, très bruyant. J’ai cherché un peu autour alors que j’étais devant la maison, je m’en allais vers la voiture. J’ai déposé ma petite, assise dans sa coquille pour la voiture sans trop y penser et j’ai attendu. C’est à ce moment que le monstre de sapin de plusieurs dizaines de pieds est tombé sur nous. Oui, oui SUR nous.