Depuis que mes enfants ont l’âge d’aller à la garderie et maintenant à l’école, j’ai toujours pris le temps de les y reconduire, j’aime ça être avec eux. Depuis que je suis séparé de leur mère, voilà maintenant 5 ans, ce petit rituel du matin et de fin de journée a pris tout son sens.

Avec trois ados, dans trois écoles différentes, qui commencent et finissent à des heures différentes, je crois que j’ai passé plus de temps dans ma voiture qu’au bureau! Au cours de ces allers-retours, de 8 h 15 à 9 h 30 le matin et de 15 h 30 à 16 h 45 le soir, à écouter Bieber, The Weeknd, Flume, Drake et autres « playlists » du iPhone de ma poulette en chef, j’ai pu ouvrir d’innombrables discussions avec mes coquelets, les écouter et en savoir plus sur ce qui se passe vraiment dans leur petit cœur.

Certains matins, on jase beaucoup, on caquette en masse et certains matins, on est plus tranquilles. Mais pendant ces quelques minutes quotidiennes passées ensemble, j’en ai appris sur ce qui compte vraiment pour eux et surtout j’ai pu deviner ce qui ne va pas. Imaginez, au moins 15 minutes par jour, par enfant, tous les jours, pendant 5 années, ça en fait des heures accumulées et des bribes d’informations sur ce qui bouillonne dans la tête de mes adolescents.

Les allers-retours à l’école en voiture, c’est génial, car ça assure un moment journalier tricoté serré. Mais si vous ne pouvez aller les reconduire ou les chercher à l’école, donnez-leur des lifts le plus souvent possible. Il y a une chose que je ne refuse jamais à mes enfants, ce sont des lifts. Pour aller au karaté, chez des amis, au cinéma, au Dix30, au Centre Bell (mais oui, j’en ai qui ont 15 et 17 ans) ou partout ailleurs, peu importe l’endroit. Et des lifts avec des amis, ça vaut une mine d’or … Il s’en dit des affaires dans ma voiture lorsque ma fille et ses poulettes sont ensemble. Et avec un 7 passagers, ça crételle comme c’est pas permis. Lorsque j’ai le bonheur d’avoir mes enfants et leurs amis dans l’auto, j’ai le sentiment de prendre soin de ce que j’ai de plus précieux et de donner de l’importance à ce qui compte vraiment pour eux (et pour moi) : leurs amis.

Vous allez me dire : « Mon Dieu, mais ce père poule n’a pas de vie? ». Bien au contraire, j’ai toute une vie bien remplie, et en ajoutant à cela les deux plus jeunes cocos de ma fiancée et nos deux adorables chiens Harry & Potter, ceux qui comptent le plus pour moi savent que je serai toujours là pour eux.