Avant même de tomber enceinte de mon premier garçon, mon amoureux et moi avions longuement discuté de nos congés parentaux. Lui, étant à son compte, a un horaire flexible qu’il peut arranger à sa guise. Pour ma part, étant enseignante au primaire à la Commission scolaire de Montréal, le congé de maternité est un volet qui s’organise, se prépare et qui nécessite pas mal de paperasse.

Dès le départ, il était clair pour nous deux que si nous le pouvions, nous aimerions beaucoup que je puisse rester à la maison plus longtemps qu’un an avec notre fils. Heureusement pour nous, mon travail me permet d’allonger de 2 ans mon congé parental, mais sans solde, bien entendu.

Quand je pense à ça, je me trouve extrêmement chanceuse de pouvoir en faire autant, tout en gardant mes avantages sociaux et ma classe en attendant mon retour. Je me rends compte que c’est loin d’être toutes les professions qui en permettent comme ceux-ci. Voilà un très beau privilège qu’offre l’enseignement.

En fin de semaine passée, j’ai beaucoup réfléchi. J’ai regardé attentivement ma vie depuis quelques années et j’en ai conclu que je suis en train de vivre les plus belles années de ma vie. Quand je me penche sur la dernière année, je ne peux imaginer qu’elle aurait pu être autrement. Je me sens privilégiée au plus haut point d’être restée avec mon p’tit poulet et de voir/vivre ses évolutions. C’est fou comment le temps file et qu’il évolue vite. Je ne peux pas croire que j’aurais pu manquer ça et ne pas jouer le rôle principal dans tous ses acquis.

D’une autre part, je suis bien consciente que ce n’est pas tout le monde qui veut ou qui peut rester plus longtemps à la maison. Chacun ses choix de vie et ses envies. Je crois que le plus important là-dedans, c’est de se respecter dans nos choix. Il faudrait aussi arrêter de juger l’enfant qui ne va pas à la garderie, car il ne « sociabilise » pas assez ou blabla… Et à l’inverse, se mettre à la place du parent qui doit retourner travailler rapidement.

Somme toute, je ne pourrais imaginer ma vie autrement. Je suis comblée et épanouie dans mon rôle de maman. Je profite chaque instant de tous ces moments magiques. Et je vous en souhaite autant! <3