Tu n’es pas seule fille…

Tu te réveilles le matin incapable de sortir du lit. Pis là, tu y penses. L’angoisse, le stress commence.

Tu dois aller commencer ta routine du matin, sinon tu seras en retard au travail. Les p’tits dorment encore. Tu ferais pareil, mais tu dois le faire. Tu dois passer au travers cette journée qui te parait déjà si longue et interminable.

Hommage à mon autocuiseur

Cher autocuiseur électrique, toi, si précieux à mon cœur…  Oui, je parle à un instrument de cuisson! Je ne pensais jamais dire ça, mais il est désormais mon meilleur ami… Désolée pour ceux et celles qui ont été détrônés, croyant porter ce titre!

Ô toi mon café!

Le café. (Oui, oui, ceci est réellement un texte sur mon adoration de la caféine.)

J’aime l’odeur, j’aime le goût, j’aime son effet qui me fait survivre aux journées interminables. J’aime le café, j’ai besoin de café, et ce depuis très longtemps. Mon amour pour la caféine est né en même temps que ma haine pour le cours de philosophie du cégep. Depuis que je suis maman, le café n’est plus seulement bon, il est ô combien nécessaire! J’en bois probablement trop. Avec une bonne amie à moi, nous avons même une devise qui dit : « Oui, je suis en retard, mais j’ai apporté du café! » Chaque fois que nous nous donnons rendez-vous, nous le savons, une des deux sera en retard, mais elle aura un café à la main.

N’oubliez jamais que la santé est la première des libertés.

Dans l’après-midi du 31 décembre, je suis vite, vite à l’épicerie pour acheter ce qui manquait pour la soirée du Nouvel An. Pendant que je pensais à si j’allais choisir une terrine au canard et aux truffes ou au canard et au poivre vert (ben oui, j’aime ça le canard!) de l’autre côté du présentoir, dans le département de la charcuterie, il s’est passé quelque chose qui m’a fait énormément réfléchir. Le boss d’la place, ce que je pense, est arrivé et a pris dans ses bras une des employés de ce département. « Maryse, 2018 a été vraiment difficile pour toi, mais tu as réussi à vaincre ton cancer. Continue d’être une femme forte et battante comme tu es. La vie est de ton côté. C’est tellement injuste d’être touché comme ça par une maladie. Prends soin de toi et bon congé demain ». Cette petite madame à la fin de la cinquantaine avait l’air tellement émue de ces paroles. Moi aussi, vraiment! Ça m’a pris au cœur, son p’tit discours qui venait du fond du cœur.

Dans ma valise d’hôpital, il y a…

La semaine 36 a sonné! Un dernier mois avant de rencontrer le 4amour de ma vie (après Papa et mes 2 autres fistons). La préparation d’un 3accouchement est loin d’être comme le 1er, croyez-moi sur parole! Beaucoup moins de stress, mais autant d’excitation, ça, c’est sûr.

À quelques semaines de faire la grande rencontre de mon petit chéri tout mini, j’ai sorti ma valise habituelle rouge et j’ai commencé mes préparatifs. Pour toutes les autres mères, qui comme moi, tomberont en amour dans les prochains temps, je vous partage ma liste (non exhaustive!) de valise d’hôpital :

Il était une fois, mon prince charmant…

Il était une fois, dans un pays fort, fort, lointain, où vivaient des gentils étudiants, Prince Alex et princesse Caro qui se rencontrèrent. Ils étaient alors âgés de 12 ans. Ils devinrent de très bons amis, et secrètement amoureux.

Les années passèrent. Les nouveaux amis s’empilèrent et le Prince devint très populaire. Ses boucles d’or et sa couronne à l’envers, le rendirent quelque peu prétentieux. La princesse Caro fut remisée aux oubliettes.

Have courage! Sors de ton p’tit confort…

Janvier, le mois où l’on se fait à croire que cette année on va toujours bien manger et se mettre en forme. Janvier, c’est le mois où l’on fait notre bilan de l’an dernier et que l’on pense à nos futurs objectifs. Janvier, c’est le mois où l’on déprime, parce qu’on est déjà ben à boutte de l’hiver! Janvier, tu nous fais commencer une nouvelle année! Dans le fond, la vie continue son cours, comme à l’habitude.

Un solstice d’hiver pas ordinaire

Minuit et quart, le 21 décembre, le solstice me réveille. En fait, non, pas le solstice : ma bedaine de 40 semaines et 5 jours m’envoie des signaux tribaux m’indiquant l’arrivée du p’tit deuxième.

Je prends une ou deux respirations, je me concentre pour calculer le temps entre les contractions, leur durée. Je suis vraiment fatiguée… J’ai couraillé toute la journée, j’ai fait des biscuits de Noël, des mokas de ma Mamie et une visite express chez l’acupunctrice. Elle avait une annulation en après-midi et je me suis dit que j’aimais mieux essayer ça que de me faire provoquer un 27 décembre…

7 livres pour les petits cuistots

J’adoooore les livres de recettes et surtout ceux des enfants. Particulièrement lorsqu’ils sont remplis d’illustrations et de photos. J’aime lorsque les tout-petits sont capables de deviner les étapes, même ne sachant pas lire. Pour les jeunes lecteurs, c’est une excellente façon d’apprendre les techniques de bases en cuisine et plus de les initier aux concepts de mathématiques. Je vous propose 7 livres pour vous inspirer et faire voyager les enfants dans les saveurs.

Suis-je la seule?

Quand on se compare, on se console qu’ils disent. Faque j’ai décidé de dire à haute voix les choses que j’espère ne pas être seule à faire et qui me font rire. Vous me direz si je suis la seule et qu’est-ce que vous croyez être la seule à faire. Le but c’est de rire, pas de juger là!

Je sais pertinemment que je ne suis pas la seule qui fait ça après une coupe de cheveux. T’sais le premier lavage après t’être fait enlever 4 pouces de cheveux… Je mets toujours la même quantité de shampoing qu’avant. Résultat : BEAUCOUP trop de mousse qui va beaucoup trop partout… genre dans mes yeux.