Ma grand-mère n’est pas que la mienne; elle est ta grand-mère, ma grand-mère, notre grand-mère. Elle est réputée internationalement pour être la nôtre (j’exagère à peine). Tous ceux qui la connaissent la prénomment même ainsi : «Grand-mère». Et avec les années, moi, je l’appelle tout simplement «Ma p’tite Grand»… Tu trouves que ça sonne bizarre? Pour moi, c’est juste commun et rempli d’amour.

Elle aura quatre-vingt-deux ans cette année, ce n’est pas rien. Il y en a du vécu dans ce petit bout de femme. Arrière-grand-mère 2 fois, mais surtout mère 3 fois, elle ne laisse pas sa place.

Ma propre mère est fille unique. Tu te demandes sûrement pourquoi j’ai écrit que «Ma p’tite Grand est mère 3 fois»? Eh bien, c’est parce qu’elle nous a élevés mon frère et moi.

Dans mes plus lointains souvenirs, c’est elle qui dessine avec moi, qui me chante des comptines et des berceuses, qui me lit toutes sortes de livres et qui invente des histoires farfelues, qui me fait cuisiner des bonbons aux patates, qui me borde, qui prend soin de moi quand je suis malade, qui me fait faire mes devoirs, qui me fait glisser dehors, qui invite ma meilleure amie Marie-Michelle à venir dormir chez elle avec moi, qui me fait des cabanes avec les coussins du divan ou avec des draps sur la corde à linge, qui m’apprend à faire des acrostiches, qui m’amène en vacances… C’est aussi elle qui en fait de même pour mon petit frère. On était chanceux de toujours avoir eu chacun nos chambres chez elle.

Et encore plus chanceux quand on est déménagés chez mes grands-parents à temps plein.

J’avais quatorze ans. Encore un peu dans ma crise d’adolescence (il y avait de quoi!). Tu peux t’imaginer tout ce que j’ai pu leur faire endurer? ! Une bonne chance qu’ils étaient là. J’ai des grands-parents en OR. Rien de moins, et beaucoup plus. Sans eux, je ne sais pas qui je serais devenue.

Alors pour moi, Ma p’tite Grand est comme ma mère et plus encore. C’est une femme généreuse, dévouée, empathique, aimante, débordante d’énergie et parfois un peu têtue (elle le sait!). Mais personne n’est parfait; c’est elle qui me l’a appris. 😊  On s’aime comme ça ne se peut pas, même avec nos petites imperfections!

Joyeuse fête des Mères à toutes les grands-mères qui, comme la mienne, sont des p’tites Grands Internationales!

Grand, merci pour cette énorme boîte qui est dans mon cœur et dans ma tête; celle que tu as remplie de merveilleux souvenirs. N’arrêtons pas, remplissons-la, encore et encore!

Je t’aime!

Ma Grand-mère Ginette, mon frère Sheldon et moi