Juste comme ça, j’étais pas pire bonne en philo au cégep et j’ai quand même ce genre de liens en moi. Jouer dehors c’est bien, les bons parents font des choses bien, alors les bons parents jouent dehors l’hiver.

À notre réveil un matin de janvier, la neige est partout. La vue est digne d’une carte postale : la neige recouvre le sol et les arbres et de doux flocons continuent de tomber du ciel.

Je suis donc super excitée de pouvoir sortir avec les enfants! On déjeune et hop, à l’habillement! Je remplis le salon d’habits de neige, de tuques et de mitaines et hop! C’est un bon matin, car seul le bébé pleure (elle déteste l’habit de neige qui la transforme en bébé-étoile immobile qui ne fait que cligner des yeux). Tout le monde est enfin prêt et le bébé s’est calmé dans mes bras!

Le traîneau bleu Pelican est là, à nous attendre. Ça fait depuis l’an passé que je me visualise en train de promener le bébé qui éclate de rire… J’ai même apporté l’appareil photo pour immortaliser ses premiers fous rires en traîneau ! La veille, je racontais encore à mon conjoint qu’on devrait peut-être acheter un plus grand traîneau pour que je puisse promener les 2 plus jeunes ensemble autour du quartier.
Je l’installe et… elle HURLE !! Rien à faire, elle hurle et hurle et hurle encore. Bon, elle n’aime pas le traîneau, alors une fois mes rêves dissipés, je la mets dans mon dos en portage… Je me tourne vers mes grandes pour les admirer profiter de leur belle glissade de neige, pour les apercevoir figées sur place à se plaindre du froid.
C’est à ce moment, qu’une déneigeuse passe. Je pense que j’avais oublié de vous parler de ce petit détail. Une de mes filles a développé une phobie des tracteurs après en avoir vu un démolir un bâtiment environnant. 

Bref, une grande qui tremble de froid, une moyenne collée à sa maman qui tremble de peur et un bébé endormi dans mon dos…

Ps : Après quelques sorties, elles ont retrouvé leur amour de l’extérieur qui semblait avoir disparu avec l’arrivé des flocons. Il y a de l’espoir!!

zoe

ZOÉ L.