Je me questionne depuis un certain temps sur les gens qui ont passé dans ma vie disant être mes amies puis qui en sont ressortis. Sans au revoir, sans explications, juste nos chemins qui se sont séparés tout simplement avec les années. Parfois, j’ai cette impression d’être l’amie de tout le monde et de personne à la fois et ça m’attriste sincèrement. C’est même franchement pathétique comme feeling.

Je n’ai plus de contact vraiment avec « mon monde du secondaire » ni avec celui du cégep. Bien sûr il y a Facebook qui nous unit dans le monde virtuel, mais dans la réalité, ces personnes ne font plus partie de ma vie. Pourtant, je vois souvent des photos passées et ils sont plusieurs à être restés en contact. Le temps a passé et mon téléphone a cessé de sonner.

Je ne peux pas dire que j’ai forcé la note non plus. Je ne suis pas vraiment comme ça et après quelques tentatives infructueuses, j’ai lâché prise et j’ai accepté que ces amitiés soient maintenant chose du passé.

Puis il y a mes amies actuelles sur qui je sais que je peux compter. Mes amies que je vois de façon régulière, mais malgré tout qui ne viennent pas vers moi, c’est moi qui vais vers eux. Je prends les devants, je vais aux nouvelles. C’est difficile aujourd’hui d’entretenir des amitiés avec nos vies de fous, mais parfois, je me sens laissé de côté. Tsé il me semble que c’est l’fun quand les gens viennent vers moi au lieu que ce soit moi qui initie le tout, mais ça n’arrive pas souvent.

Heureusement il y a toujours cette amie avec qui je parle chaque semaine. On ventile ensemble, on rit ensemble, on pleure ensemble, bref elle a été mon pilier des derniers mois.

J’ai compris en vieillissant que la plupart des gens que nous rencontrons ne sont que de passage dans nos vies et qu’il n’y a que les vraies amitiés qui passeront à travers le temps. Bien qu’elles ne soient pas nombreuses, il faut savoir les apprécier et surtout les aimer.