On dit que l’empathie varie selon les enfants.

Est-ce que je peux vous dire que mon grand n’a aucune sensibilité à ce niveau-là?

Je vous explique.

Son frère tombe sur le sol. Il pleure. Mon grand le regarde et continue son chemin.

Son frère tombe sur le sol et a les genoux ensanglantés. Bon. Il panique un peu parce qu’il a horreur du sang, mais il continue tout de même son chemin.

C’est normal, c’est son frère, me direz-vous. Nope. Il est comme ça avec pas mal monsieur et madame tout le monde. C’est peut-être aussi mélangé avec de la nonchalance.

Si je suis malade et que je dois rester à la maison? Je n’aurai pas de câlins ni d’aide. Je vais plutôt avoir un : t’auras juste à te coucher plus tôt ce soir.

Il y a quelques semaines…

Je m’étouffe SOLIDE avec une carotte. Il me regarde, rit et retourne à ses moutons.

  • Et si maman s’était vraiment étouffée à ne plus respirer?
  • Tu serais morte. J’aurais appelé l’ambulance.
  • Excuse-moi mon grand, mais le but de l’ambulance, c’est pas pour déclarer ma mort. C’est pour que mon morceau de carotte sorte. Regarde-moi dans les yeux. S’il y a une urgence, même si tu écoutes ton épisode préféré de Science du sport ou que tu tombes face à face avec le père Noël, TU APPELLES LE 911!
  • Mais si tu t’étouffes, par le temps qu’ils arrivent, tu vas déjà être morte.
  • $%&*!@.

J’aimerais tellement vous dire qu’il niaise, mais non.

J’ai profité des nombreux conseils de collègues et amies qui me disaient que si rien n’atteignait mon enfant quand je le réprimande, plutôt que de me fâcher, je pourrais faire semblant de pleurer.

Pire « fail » de l’histoire du théâtre-maison de braillage. Le plus jeune n’a pu s’empêcher d’éclater de rire (mais genre un fou rire qu’il ne pouvait pas contrôler) et le plus grand me disait que ça ne lui faisait clairement rien que je pleure, même qu’il a haussé le ton pour une rare fois dans sa vie. Comme s’il s’était dit qu’il avait peut-être eu le dessus sur moi, finalement.

Mais là, moi j’avais pas le choix de continuer de faire semblant, sinon je perdais absolument toute ma crédibilité (quoique je venais sûrement de la perdre anyway). Finalement, grosse scène pour que ça finisse comme d’habitude.

J’aurai essayé. C’était clairement la première et la dernière fois que je « pleurais » devant eux.