Nouvelle maman de Nellie depuis presque trois mois,  je me sens la plus comblée du monde. Un énorme changement de vie pour moi, mais pour vrai tout va bien.

Le pire c’est le manque de sommeil.

Nellie se réveille de 4 à 5 fois par nuit. Je fais du cododo et j’allaite à la demande, alors je peux vous dire que les nuits sont courtes. J’ai énormément lu sur le sujet… les bébés boivent plus la nuit, car le lait est plus riche, leur cerveau se développe la nuit alors ils ont besoin d’énergie, le cododo est suggéré jusqu’à l’âge de 6 mois pour la sécurité de l’enfant. L’enfant doit être rassuré la nuit et sentir la présence de ses parents.

Je suis, selon toutes les recommandations une maman « parfaite ». Le jour, je fais du portage pour qu’elle sente ma chaleur, je lui fais faire des exercices, je l’allaite aussitôt qu’elle me montre un mini signe de faim.

Je vous jure. Ça va bien. Les nuits sont difficiles, mais c’est normal, non ?

Eh bien la maman « parfaite » qui ne demande jamais d’aide s’est rendue au point où elle s’est couchée par terre sur le plancher de la salle de bains. J’ai dit à mon chum : « Fais quelque chose, je ne sais plus quoi faire! »

Le sentiment de fatigue, d’impuissance, d’angoisse et d’étouffement était plus fort que ma volonté de me relever.

Essayer d’écouter les protocoles, suivre les recommandations, lire un, deux, trois, quatre livres sur les quand, comment, à quel âge elle devrait faire ceci et cela. Demander des conseils à mes amis, au CLSC, au médecin. Rechercher sur Google… ouf! Le pire dans tout ça, c’est que tout ce beau monde se contredit. Les médecins contredisent le CLSC. Une technique contredit l’autre bla, bla, bla.

C’est ultra angoissant, car on veut tellement bien faire, on ne voudrait donc pas nuire au bien-être de notre bébé…. Et nous là-dedans? Qu’est-ce qu’il y a de mieux pour nous? N’est-ce pas ça l’important?

Suivre les techniques qui NOUS conviennent?

Arrêter de se sentir coupable (lol, ça n’arrivera sûrement jamais en étant maman!).

On a décidé, ensemble que Mario donnerait le biberon le soir (biberon de lait maternel) pour que je puisse me coucher tôt pour récupérer.

Bien, imaginez-vous donc. L’infirmière du CLSC m’a déconseillé, car ça pourrait faire diminuer ma production de lait ou peut-être que Nellie ne prendra plus aussi bien le sein!!!

Peut-être! Peut-être! Peut-être!

Bon OK!! Peut-être, mais Madame CLSC je suis fatiguée, j’ai besoin de dormir et pour NOUS, c’est une des solutions que nous trouvons idéales. Si cela baisse ma production de lait ben christie… elle baissera, car de toute façon, si moi je ne récupère pas. Elle baissera anyway.

« ‘Vous devez dormir le jour, madame Boily! » Je veux bien madame CLSC, mais je n’y arrive pas. Elle dort 45 minutes. Elle se réveille 2 fois dans son 45 minutes. Je n’ai malheureusement pas un piton on/off dodo pour récupérer entre les deux réveils de ma fille que je dois réconforter.

« Faites attention, Mme Boily pour ne pas arriver au post-partum. »

Je suis très consciente Mme CLSC. Effectivement, si je ne récupère pas cela risque de se produire. Donc AVANT d’arriver à ça, j’ai décidé avec mon chum de changer quelques habitudes qui selon votre opinion sont risquées, selon mon médecin aussi sûrement. Selon le livre X : My God, quelle mère indigne! alors que selon le livre Y : je suis une top maman!

Bien savez-vous quoi… je vais dorénavant faire les choses qui NOUS conviennent, pour MON bien-être et celui de MA famille!

De la schnout les opinions et les protocoles pros ci et/ou pros ça…

Le but de ce texte est simplement d’afficher que j’ai des livres à vendre sur la maternité, l’allaitement, le sommeil, le cododo. Je vous assure des heures de lecture et surtout un beau casse-tête d’informations qui saura vous mélanger à merveille!

Chow! Chow! Je vais au Babies¨R¨Us acheter des biberons en forme de seins pour que papa puisse nourrir Nellie pendant que maman fais dodo! 😉