Autour de mois, il y a toutes sortes de mères. Des Mamans Poules, des Mamans Strictes, des Mamans Gâteaux, des Mamans Sportives, des Mamans Cultivées, des Mamans Jardinières, des Mamans Géniales.

Il y a de ces mères qui me font capoter. J’admire leur talent naturel à gérer certaines facettes de la maternité, la façon dont elles se dédient à leurs enfants et leur famille, le respect qu’elles inspirent et qu’elles propagent.

Top 10 des Mamans qui m’entourent et qui me font capoter :

  • Maman!

Oh boy… pas sûre de ne jamais lui arriver à la cheville! Pourtant, elle n’est pas si haute que ça, sa cheville ;). Maman, c’est le modèle suprême de celle qui est prête à tout pour sa progéniture. Elle ne voit aucune limite pour ces enfants et veut qu’ils aillent au bout de leurs rêves.

  • La coloc

Nous ne sommes plus colocataires depuis belle lurette, mais bon, on le sera toujours un peu dans nos cœurs. Ta constance, ta simplicité, ta façon de voir le beau et le magnifique dans les petits moments. Ta capacité à t’adapter à la personnalité de chacune de tes poulettes… Ta plume!! Ta plume!! Tu as les mots si justes. Bref, tu es et tu seras toujours un exemple.

  • La collègue

Quand, sur l’heure du dîner, on se raconte nos nuits blanches, nos week-ends joyeux ou non, les bons coups et les moins bons des p’tits derniers, je me sens moins seule. Merci pour ton honnêteté et ton écoute sans jugement. Une vraie mère qui sait se respecter dans toute cette aventure de la maternité. RESPECT!

  • L’amie d’enfance

Je t’ai vue enfant. Je t’ai vue adolescente. Je t’ai vue jeune adulte. Je te vois Maman. Et nous vivons cette aventure côte à côte. Quand je te vois transmettre toutes tes belles valeurs à ton enfant, avec ton cœur et ta façon bien à toi, je me dis que je suis chanceuse d’être témoin de cela.

  • La sœur

Sincèrement, ma sœur, c’est la plus forte. Elle peut soulever des montagnes en négociant le plus gros contrat du monde avec des étrangers tout en menant des études sur la place des femmes tout en étant présente et aimante pour ses enfants. Chapeau! Tu m’impressionnes. Vraiment. Tu réussis à offrir du temps de qualité à tes petits poulets tout en étant une passionnée et une bûcheuse de première classe.

  • La cousine

Celle chez qui tout roule rondement. Elle est capable de tenir une conversation super difficile avec trois adultes tout en vaquant aux besoins de sa progéniture et en préparant le souper. Franchement, même mes enfants sont des anges chez elle.

  • Les grand-mères

Elles ont eu une grosse famille. Quatre ou huit enfants (et quelques adoptés!). Elles ont réussi à en faire des gens convenables, même géniaux, sans virer folle. C’était une autre époque me direz-vous, mais je leur lève mon chapeau tout de même. Elles ont su bâtir des liens solides à coup d’amour et de discipline. Mes parents sont ce qu’ils sont grâce à elles et je les remercie du plus profond de mon être.

  • L’amie qui habite à l’autre bout de la ville

On ne se voit pas assez souvent. Lorsqu’on se croise (enfin!), je ne peux que constater combien tes enfants grandissent vite et bien. Elles sont douces et heureuses. Toi aussi tu sembles heureuse. Tu fais tellement bien ta job de mère que mes enfants vont vers toi naturellement.

  • L’éducatrice

C’est TELLEMENT rassurant de voir une éducatrice pogner les nerfs après ses enfants! Parce que les miens sont parfaits au milieu de garde, mais sautent un plomb à ma vue. Je me dis que ce n’est pas moi le problème. Que je fais tellement bien ma job de mère qu’ils s’en permettent plus avez moi. Comme ceux de l’éducatrice font avec leur mère.

  • La nouvelle arrivante

Vraiment, celle-là, je la gardais pour le dessert. Quitter son pays, son réseau de soutien, ses repères. Pour se retrouver dans un milieu sans amis, sans famille, sans comprendre la langue. Voir ses enfants grandir sans pouvoir leur transmettre complètement ses valeurs liées à sa culture, parce qu’ils seront forcément métissés par la culture d’accueil. Faire ce deuil. Je ne peux m’imaginer cette traversée. Je ne peux que lui vouer toute mon admiration pour ce choix (ou cette obligation dans certains cas) qui a été guidé par l’objectif d’offrir mieux et plus à ses enfants.

Toutes des mères qui me font capoter. Qui font de leur mieux et qui font très bien ce « mieux ». Je vous regarde et vous m’inspirez. Bravo. Merci.