Top IKEA : mes 7 articles favoris en bas de 10 $

Depuis un peu plus d’un mois, le nouveau IKEA à Québec a ouvert ses portes! Me rendre à la grande surface suédoise me prend maintenant 15 minutes au lieu de 2h30! Je suis assez gaga parce que j’adore IKEA. On peut y trouver des affaires vraiment pas chères et très pratiques. Je voulais donc vous faire part du top 7 de mes articles favoris en bas de 10 $.

2e enfant, ce que j’avais oublié

Mon fils vient tout juste d’avoir 3 ans. Ma fille, 3 mois. Je me rends compte que j’avais oublié ben des affaires de la grossesse et des premiers mois de vie de bébé.

J’avais oublié à quel point une bedaine semble être une excellente raison pour aborder une femme qui a une face de fille que ne tient absolument pas à se faire aborder. Mon côté sauvage est assez prédominant naturellement et enceinte, il était assez omniprésent. J’avais le goût de distribuer des pamphlets explicatifs à tout le monde disant : C’est une fille. Elle est prévue pour le 7 mai. Non, nous n’avons pas trouvé de nom encore. Pis oui, papa est ben content (clin d’œil à un texte précédent). Bonne journée.

Rêve ou réalité

Depuis que je suis née, je crois que je sais que je veux être maman, fonder ma famille. Petite, j’étais déjà maman poule avec mes poupées que je traitais comme des vrais enfants. Tellement que je me fâchais contre ma mère quand elle décidait de les prendre n’importe comment, par les cheveux par exemple. Et j’ai vieilli, avec le même but.

La première année

Je savais que la première année du primaire était une année importante pour un enfant. T’sais, c’est l’année où il apprend à lire et à écrire, c’est pas rien, on s’entend.

Et là, moi, j’avais peur. J’avais peur que ça soit difficile avec ma fille. Premièrement parce que son papa est dyslexique et il répétait tout le temps qu’il avait dont peur que ses enfants aient la même condition, que leur parcours scolaire serait l’enfer, que tout serait encore plus difficile pour eux, qu’ils détesteraient l’école, qu’ils n’étudieraient pas, etc. Bref, il capotait à sa manière, mais quelque part, sa paranoïa venait me chercher…

Chacun sa place, une histoire de stationnement

Ça aura pris près de 34 ans et une paire de jumeaux lourdement handicapés pour que je m’ouvre les yeux sur une panoplie d’évidences qui se trouvaient pourtant drette là, devant moi. Est-ce que j’ai déjà immobilisé mon véhicule dans un espace réservé aux handicapés? Oui. Est-ce que mon réflexe était évidemment de chercher la place la plus près de la porte, surtout quand l’hiver battait son plein ou qu’il tombait des cordes? Absolument. « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde », comme dirait l’autre.

Le luxe de la monoparentalité

On m’avait dit que ce serait difficile. On m’avait dit que je n’allais plus jamais bien dormir. On m’avait dit que j’allais pleurer, que j’allais beaucoup pleurer. On m’avait dit que j’allais vouloir me rouler en boule et me cacher. On m’avait dit plein de commentaires que je croyais désagréables. Pourtant, ces commentaires sont si vrais! Je le réalise encore plus maintenant que mini à deux ans.

Car c’est vrai que par moment ce n’est tellement pas facile, que j’ai envie de me cacher au fond de ma garde-robe avec un pot de crème glacée au café pour ensuite dormir pendant trois jours. C’est vrai aussi que je pleure. Surtout lorsqu’il est malade, qu’il se réveille aux heures la nuit et qu’il me termine ça avec une explosion de vomi.

Bébé d’été VS Bébé d’hiver

Avez-vous eu des grossesses durant des saisons opposées vous aussi? Quelle a été votre saison préférée pour accoucher? Ou plutôt pour vivre vos dernières semaines de grossesse?

Me voilà à ma troisième grossesse et j’attends bébé pour le mois de janvier. Méchante différence avec mes 2 autres grossesses durant lesquelles j’ai accouché en été. On n’est pas rendus l’hiver encore, mais avec le froid de l’automne, je peux déjà prévoir ce qui s’en vient.

Toi, qui as choisi de vivre sa vie avec moi, MERCI!

Avoir un trouble d’anxiété sévère, on va se le dire, c’est difficile à gérer. Tu ne sais jamais en te levant comment tu vas feeler. Encore pire, tu ne sais jamais en te couchant comment ta nuit sera.

Quand j‘ai été diagnostiquée anxieuse de type sévère, je me suis renfermée. J’avais honte. Qui va vouloir d’une vie (oui une vie, parce que ça reste malheureusement) avec quelqu’un qui stresse et angoisse pour rien?

Les mamans Pinterest

Les mamans Pinterest… ne croyez surtout pas que je suis ici pour vous juger! Au contraire, même si je suis loin de vous ressembler, vous avez tout mon respect! Je vous admire pour votre talent, votre polyvalence, votre imagination et votre capacité de faire plus avec moins!

S’il fallait …

Aujourd’hui, comme bien du monde, j’ai fait du ménage! Tsé un bon ménage que tout est propre pis là, mes enfants sont arrivés et en 8 minutes c’est comme disparu. J’étais un brin triste, mais il y a des affaires bin bin pires que ça qui arrivent, comme ce qui s’est passé ce jeudi à la game de balle molle de mon chum. La dernière de la saison contre une équipe qu’on aime pas mal. Il faisait un peu froid, mais les filles y tenaient quand même vu que les amis y sont toujours présents. On s’est habillées chaudement pis c’était parti pour une dernière (belle) soirée à Mirabel! Au parc du baseball, il y a bin des affaires, du soccer, du tennis, un gym en plein air, du basket, des jeux d’eau et surtout beaucoup de gens.