Noah Spa – Un spa unique en son genre

Il n’y a pas très longtemps, un soir de semaine, j’ai décidé de prendre du temps pour moi.  Juste « Me, myself and I ». J’ai dit à mon amoureux qu’il resterait avec les filles à la maison pendant que je prendrais du temps pour moi, pendant quelques heures. OK, d’accord… Mais je fais quoi de ce temps-là? Je me suis donc dit, pourquoi ne pas retourner au Noah Spa. J’étais allée à ce spa quelques fois dans le passé et j’avais vraiment adoré l’expérience. Let’s go, va relaxer la mère!

Et si on s’aidait?

J’ai déjà été une adolescente de 15 ans, bourrée de complexes, qui préférait se venger sur les autres pour éviter d’avoir le spotlight sur elle. J’ai vu des gangs de filles en rejeter une autre parce que la pauvre n’avait pas acheté la bonne marque de jeans ou qu’elle ne tripait pas sur le bon gars. Puis, j’ai vieilli. J’ai passé ma vingtaine a tenté d’étouffer mes complexes. Et j’ai rencontré l’homme avec le grand H qui m’a permis de les oublier. Il m’a permis de m’épanouir parce que dans ses yeux à lui, je semblais parfaite. Puis, nous avons eu des enfants…

La course au bonheur

Dans la vie, on court toujours après quelque chose. Rares sont les moments où moi en tout cas j’ai la pédale sur le frein. Je cours après mon grand garçon, des fois pour le plaisir de jouer avec lui et d’autres fois, car il est en train de me faire suer. Je cours après mon chum, haha! Car les moments en amoureux se font de plus en plus rares, alors je vole les bisous et les câlins au passage et j’essaie de nous planifier une soirée à nous 2 afin de préserver notre couple. Je cours après les idées de repas, ouf!

29 ans de sagesse… ou pas

J’ai 29 ans et je viens de découvrir mes premiers cheveux blancs. Ça a l’air que c’est signe de sagesse! En tant que vieille sage, voici les constatations que j’ai pu faire au cours de ces 29 années de vie :

-Les saucisses à hot dog sont meilleures fendues. T’sais quand elles cuisent au point de fendre. C’est tellement meilleur!

Prends du temps pour toi la mère!

Il y a quelque temps, j’ai lu dans une revue quelque chose qui m’a marqué. Ça disait que la personne en laquelle nous devions investir le plus était sans aucun doute nous-même. Ça disait aussi qu’il était important de prendre du temps pour nous, de se retrouver en tant que femme. Ehhh OK… C’est parce que le seul temps que j’ai, je le prends pour faire le ménage ou faire une petite sieste de 30 minutes, en même temps que mes filles. J’ai donc réfléchi là-dessus. Pourquoi ne pas essayer de prendre un deux heures aux deux semaines, et ce que pour moi? Faire quelque chose que j’aime.  Que ce soit d’aller prendre un café, d’aller marcher le long du fleuve ou bien que de lire un roman, c’est de prendre un temps pour moi sans personne d’autre. Pas d’enfants, pas de conjoint, pas d’amis… Un tête-à-tête avec moi! That’s it

Mon anniversaire, un festival

À vingt ans, j’étais en boule dans mon demi-sous-sol et je pleurais parce que j’étais vieille ! Cinq ans plus tard à la même période, j’étais chez un psy parce que ma vie ne menait à rien. Pendant ma vingt-cinquième année, j’ai chamboulé ma vie et depuis J’ADORE mon anniversaire.

Ce que tu dois avoir dans ta trousse à maquillage quand tu es Maman

Tu as beau avoir un tout petit poulet tout neuf à t’occuper, mais ta tête, elle, qui la prend en charge avec un nouveau-né? Tu as souvent tendance à t’occuper de toi en dernier quand tu as une famille. T’habiller, te coiffer, te maquiller ne sont plus tes priorités quand tu viens d’accoucher. Pour ma part, après quelque temps, j’ai vite envie de m’arranger un peu, même si je reste toute la journée à la maison. Ça me fait du bien au moral, que voulez-vous, je suis faite de même… Ce n’est pas parce que j’ai un mini poulet que je suis obligée de rester habillée en mou avec une toque sur la tête all day, t’sais!

Signer ou ne pas signer?

Tout récemment, moi et ma famille avons reçu nos cartes d’assurance maladie. Nous n’y avions plus droit depuis presque une décennie, étant donné que nous passions plus de 183 jours par année à l’extérieur du Québec.

Le bébé rose

J’ai un garçon. Avec un pénis pis toute. Puis, j’ai un bébé dans mon ventre dont le sexe nous est inconnu pour le moment. Pis pour vrai, ça n’a pas d’importance. Pour préparer le premier à l’arrivée du deuxième, je me suis dit que ce serait une bonne idée de lui acheter un bébé. Pour apprendre à être doux, à le manipuler, à changer la couche, à le nourrir, pour jouer avec… Y se trouve que les p’tits gars, ça ne joue pas avec des bébés.

Partir l’année du bon pied

Ce n’est plus un secret pour personne, j’aime les listes! Je les aime tellement que je les adapte et les modifie à chacune de mes réalités. C’est pourquoi une fois l’an, habituellement le jour de mon anniversaire – mais cette petite pratique peut très bien être à propos pour débuter 2018 – je prends de longues minutes pour déposer sur papier mes aspirations, mes choix, mes intentions ainsi que les changements que j’aimerais se voir opérer dans les 365 prochains jours. Toutes ces belles propositions que je lance à l’univers et à moi par la même occasion, je les sépare en petites catégories :