Ben oui, aujourd’hui j’ai braillé ma vie en te regardant te tenir debout pour la première fois. Tu n’as même pas 9 mois et je te regarde grandir à la vitesse de l’éclair et mon Dieu que je trouve ça dur. Je trouve ça dur parce que tu es ma petite poulette. Mon 2bébé à moi. Et ma dernière. La vie a voulu que je fasse des post-partum assez douloureux après mes accouchements et sincèrement je crois que je ne passerais pas à travers un 3e. Voilà pourquoi ton papa et moi avons décidé de nous en tenir à deux beaux cocos.

Mais tout ça fait en sorte que, en vivant tes premières fois à toi, tu me fais vivre mes dernières fois à moi. Je ne verrai plus jamais un bébé poulet à moi ramper ou me sourire pour la première fois. Et tout cela me rend tellement nostalgique. Je me souviens tellement de mes parents qui me répétaient souvent que le temps passait trop vite. Maintenant avec toi ma petite poulette, je confirme que le temps passe à la vitesse supérieure! Déjà qu’avec ton grand frère je me demandais où allait les journées que je ne voyais pas passer, mais là, avec toi aussi, je manque des semaines entières on dirait.

Je voudrais tellement que tu restes mon petit bébé poulette plus longtemps ! Mais non, toi tu as décidé de franchir les étapes et rapidement en plus de ça !! Par contre, me voir aller avec toi me fait me rendre compte que je n’ai pas assez profité de ton grand frère quand il était un bébé poulet. Grand frère étant mon premier bébé, on dirait que j’avais toujours hâte à la prochaine étape pour voir son développement. Je ne jouissais donc pas autant de tous ces beaux moments. Et il est tellement déjà rendu grand, ton grand frère. Et j’ai braillé encore plus en pensant qu’il allait entrer à la maternelle cette année et que je ne pourrais plus me prélasser avec lui lors de mes journées de congé de semaine. Celles où je gardais mon poulet avec moi, juste pour moi. Maintenant il entre dans la vie des grands !

Et puis je sais qu’il y aura plusieurs autres étapes qui me rendront nostalgique. Ta première journée de garderie entre autres, m’inquiète déjà. Et pas parce que j’ai peur que tu ne sois pas bien ou que tu aies de la difficulté à t’adapter. Non. C’est plutôt moi qui vais trouver ça dur.

Ah pis je sais dont ben que j’ai pas fini de brailler à cause de vous autres mes poulets d’amour!